2016/04/19 LPP Planfait/Talloires

CHRONIQUE D’UN « PAS PRESSE »…

MARDI 19 AVRIL 2016

(LPP) PLANFAIT/TALLOIRES

(LPP) 2016.04.19 Bluffy/Planfait (photos E.P.)

 

Un peu frisquet ce matin avec seulement 2°, mais que la journée sera belle pour ces 29 Pas Pressés renouant avec, sac à dos garni, le principe de sortie à la journée.

9 h 30 : ce sera l’heure du rassemblement chemin des Grèves : peut-être un peu tôt ?

Le site de Planfait sera le but de cette sortie, l’occasion d’une intéressante découverte pour la plupart d’entre-nous.

Les Granges, au-dessus de Talloires pour un point de rendez-vous, puis montée panoramique vers l’Hermitage de Saint-Germain. A la Pirraz, hameau avant Revel, on prend à gauche, la route étroite et sinueuse en direction du hameau de Ponnay, le site du Parc-Aventure étant bien indiqué.

Premier point de satisfaction : à l’intersection de la route forestière, cote 874 m, l’espace est suffisamment sécurisé pour y stationner nos six voitures la journée durant.

Notre périple pédestre débute par un départ sur la large route asphaltée, face à l’imposante Tournette toute proche. Quelques virages nous amènent au pied du massif du Lanfonet et des Dents de Lanfon : falaises verticales impressionnantes, blanchies par la neige fraîchement tombée de la veille ; au bas : sapins à la parure hivernale scintillants sous le soleil matinal. Culminant à 1824 m, leur ascension est réservée aux randonneurs chevronnés et bien équipés, car l’arête sommitale est escarpée. Du village de Villard-le-Dessus, 750 m, avant Thônes, il faut compter quatre heures de montée, rando donc classée dangereuse.

Avec le terminus de la route asphaltée nous attend l’Espace Aventure

http://www.talloires.acro-aventures.com/fr/

Mais d’abord découvrons, ébahis, en à-pic au-dessus des Rochers des Moillats, la superbe aire de décollage prisée des amateurs de vol libre. De là, les parapentes multicolores se succèdent pour s’élancer dans le vide, face à ce décor paradisiaque, où le bleu profond du « grand lac » se détache sous l’azur d’un ciel sans nuages. Spectacle grandiose dont on ne se lasse pas…, un ravissement pour nos yeux…

Disposant de temps, petite incursion sur le sentier balisé GR 96, de pays du Tour du Lac d’Annecy. Direction Bluffy pour la partie la moins accidentée du parcours, le sol étant détrempé par endroits.

Retour sur le site de Planfait pour midi, où, sur l’esplanade herbeuse jouxtant l’aire d’envol, de massives tables de plein air sont à notre disposition pour le pique-nique. Décor de rêve sous le doux soleil, confort : que demander de plus pour cette pause de mi-journée, tandis que les parapentistes poursuivent inlassablement leur ronde colorée au-dessus de nos têtes ! Mais il en faudra plus pour nous couper l’appétit…

Bienvenue ensuite, cette initiative de l’un de nos accompagnateurs, lequel nous propose, avec l’assentiment préalable de l’animateur du site, de découvrir le superbe circuit de l’Accrobranche. Et voici donc ce groupe de Pas Pressés passant la porte pour emprunter le « Grand Parcours », en file indienne… Non ! Pas en l’air… mais en restant sur le « plancher des vaches » aménagé, cheminant en forêt clairsemée, « tête en l’air », admiratifs devant ces amateurs de vertige, jeunes pour la plupart, évoluant là-haut près des cimes ; parcours sans doute hésitant pour certains, joie non dissimulée pour les plus audacieux. Ne voilà-t-il pas que l’une de nos doyennes « insiste pour « s’envoyer elle aussi en l’air » ? Sans doute voudrait-elle retrouver ces sensations, alors que plus jeune elle était fervente d’alpinisme ! Non Claire, pas aujourd’hui car le temps nous est compté !

Parlons un peu de ce site de découvertes multi-activités.

Belle réalisation que ces installations aériennes sécurisées, bien entretenues.

« Le Grand Parcours », entre autres : 2 h ½ d’évolution à une hauteur variant entre 5 et 17 m du sol : à partir de 25 euros,

« Le Parcours Enfant accompagné », avec tyrolienne : 15 euros, etc.

Outre les parcours nécessitant le port du boudrier, des passerelles aériennes sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, également aux parents avec poussette, équipement unique en Europe, parait-il.

Pour en savoir plus, avec Google : « Accrobranche Planfait ».

Il est alors temps de poursuivre notre périple pédestre : dernier coup d’œil sur ces câbles et guitounes suspendus, et nous voilà engagés, pente montante, sur ce sentier qui devrait nous éviter la marche sur sol asphalté parcouru le matin. Seulement voilà : un balisage médiocre ne favorise pas notre entreprise, et au bout d’un moment, un passage pentu, boueux, glissant, rendra notre progression compliquée…

Et alors : « Ne pleure pas Ginet’ette, Tra là-là, la-la, la-la, la-la, la-la, la-la, la-la ! Ne pleure pas Ginet’ette, On y arrivera, on y arrivera ! »

… Et après maints efforts et soupirs de découragement, voilà que l’ami Louis a retrouvé le chemin descendant tant espéré… Et enfin, après encore quelques glissades, la route attendue apparaît…

Que fait-on alors ? Prend-on ce raccourci indiquant la direction de Ponnay ? Mais un peu plus bas un nouvel épisode non moins mouvementé nous attend avant de retrouver notre route… Talus fortement incliné, marches de pierres glissantes, et pas de « main courante » ! De l’animation, il y a ! Et de nouveau : « Ne pleure pas… »

Enfin tout ce petit monde, soulagé, a franchi le cap, plaisanteries retrouvées ! Simplement il nous faut remonter un peu pour retrouver nos voitures là où on les avait quittées.

Comme il avait été dans notre intention, empruntons donc cette petite route forestière qui mène col de la Forclaz, soulagés de nos sacs et bâtons, car le cheminement s’avère facile.

Tiens, face à nous, une importante plaque de neige vient juste de glisser des pentes abruptes de la Tournette, laissant apparaître la roche sombre, ensoleillée.

1,5 km sur cette chaussée non asphaltée, d’une marche « cool », appréciant le chaud soleil en ce versant Sud, les commentaires vont bon train, et les difficultés précédentes sont oubliées !

Retour sur nos pas tout en plaisantant, appréciant le panorama sur le « petit lac », les Bauges…

Pause appréciée, le temps de « régler nos comptes » dans l’allégresse, et chacun se prépare au retour.

La sortie découverte fut agréable.

P. S. Je l’ai taquinée, Ginette, mais il me faut bien agrémenter un peu mon long récit : je sais que tu ne m’en tiendras pas rigueur, même si, par moment, tu as eu raison de montrer ton courroux ! Penses plutôt à ce que tu as découvert ce matin…

Une petite pensée pour les absents : Mado, immobilisée à Villaz, Viviane, … et les autres.

Rappel : la prochaine sortie se fera logiquement en car : à ce sujet, il est impératif de réunir trente personnes au minimum.

Inscription obligatoire la veille de la sortie avant 11 heures.

Prévisions météo à confirmer : «Le soleil gagnerait du terrain»

A bientôt ?

EP/vm

2016 CHRONIQUES

Ajouter un commentaire