2016/05/06 LPP Montagne d'Age Lovagny

CHRONIQUE D’UN « PAS PRESSE »…

03/05/2106

Montagne d'Age Lovagny

(A ce sujet, voir aussi mon "papier du 08 octobre 2015")

                                                                       (LPP) 2016.05.03 LA MONTAGNE D'AGE (photos Françoise) 

                                                                       (LPP) 2016.05.03 LA MONTAGNE D'AGE (photos Andrée)

                                                                       (LPP) 2016.05.03 MONTAGNE D'AGE (photos Edmond)

 

Une météo quelque peu capricieuse fit qu’il était donc plus prudent de modifier notre planning établi. En cas d’averse, mieux vaut prévoir pouvoir se « sécher » rapidement…

C’est ainsi que la « Montagne d’Age » paraissait convenir à la situation.

Vingt-huit adeptes des Pas Pressés se présentaient au rendez-vous coutumier.

En route, direction Lovagny cette fois-ci, contrairement à la sortie d’automne. Alors qu’on avait abordé l’espace boisé au départ de Poisy au nord par la route de la Montagne, on l’accède donc par le sud. Voitures parquées en bordure de prairie aux Plantets, cote 604 m.

Heureuse surprise : le bon sentier, qu’on découvre pour la plupart d’entre nous, vient d’être balisé tout récemment. De dénivelée modérée, c’est sans difficulté qu’on atteint rapidement le « Crêt de la Cheminée » à 653 m. La croix du belvédère a fait aussi l’objet d’une réfection. Même sous le ciel chargé, le panorama sur l’Albanais reste dégagé.

Poursuite du sentier jusqu’au carrefour de la « cabane des Chasseurs », là où l’on rejoint la « route de la Montagne », interdite à la circulation, hors forestiers.

De là, on va musarder sur l’un des nombreux sentiers non balisés qui sillonnent cet espace boisé léger, pratiquement sans déclivité, en deçà de l’arête rocheuse à l’ouest.

A la différence de la balade d’automne, notre regard apprécie la tendre verdure reposante des feuillages naissants, certes avec un peu de retard en ce froid printemps. A profusion, des pervenches fleuries tapissent le sol en maints endroits. Quelques rares plants de muguet s’apprêtent à s’épanouir…

A l’heure du pique-nique, à mi-parcours, non loin du réservoir, le groupe s’égaillera sur le talus le long de la route, exposé au soleil qui veut bien se monter, le temps d’une éclaircie…

Et même un banc disposé là, offrira une pause plus confortable à quelques unes, pour ouvrir le sac ! Quelques consignes diffusées, le temps d’apprécier quelques gourmandises, animeront la pause.

Un ciel redevenu incertain, nous fera écourter l’étape, et le retour s’effectuera tranquillement cheminant sur d’autres sentiers boisés, sans difficulté, l’éventuelle averse nous épargnant finalement.

Rappel : pour une description plus élaborée du site parcouru, report donc au précédent « billet » d’automne 2015.

A bientôt avec votre excellent état d’esprit.

EP/vm

2016 CHRONIQUES

Ajouter un commentaire