2016.09.06 LPP Plateau des Glières

CHRONIQUE D’UN « PAS PRESSE »…

06/09/2016

Plateau des Glières

 (LPP) 2016.09.16 LES GLIERES (photos Andrée)

(LPP) 2016.09.06 Plateau de Dran Les Glières (photos Edmond)

 

Aujourd’hui : reprise des randonnées ; et quelle randonnée pour nos marcheurs « pas pressés » !

Trois voitures au départ du chemin des Grèves pour 9 h 30. Météo très favorable : ça promet !

Trente-deux kilomètres de bonne route, et on peut laisser nos véhicules nous attendre sur le vaste parking jouxtant le restaurant, au lieudit « Chez Paccot », aux Glières.

L’entrain se lit sur les visages avec le plaisir des retrouvailles. Harnaché, lentement le groupe se met en marche, humant l’air frais, une petite bise incitant chacun des membres à ne pas quitter sa veste dans l’immédiat.

Direction sud, la plaine de Dran comme objectif ; le sentier terreux au départ est plutôt glissant car il a dû pleuvoir un peu récemment. Bien vite, il devient carrossable, et on peut alors joyeusement progresser en zone pratiquement plane sous le soleil, longeant la forêt de résineux d’un vert profond, sur la droite. De temps à autre, un superbe sorbier chargé de ses fruits colorés, attire notre regard. Ambiance « alpage » avec le tintement sonore des sonnailles qu’agitent en paissant de magnifiques « Abondance » ; décor montagnard que dominent la Pointe de Québlette, le col de l’Ovine, au levant.

Courte halte près de la chapelle Notre Dame des Neiges, trônant au milieu des pâturages, mais, fermée, nous n’en pourrons qu’en faire le tour…

Non loin de là, changement de direction : terminée la marche aisée ! A la cote 1450, virons à gauche : quittons le GR 96*, pour emprunter celui de « Pays Massif de Tournette – Aravis ». On ne rejoindra pas la Balme-de-Thuy aujourd’hui ! Tournons donc le dos à la Tête de l’Arpettaz et Tête Ronde (1864 m).

  • GR 96* : ce chemin de Grande Randonnée empiète sur les deux Savoie : de Samoëns à Entremont (Chartreuse). Il dessert les chalets de Sales, ceux de Platé, le lac de Lessy, plateau des Glières, massif du Lanfonet/Tournette, le Bout-du-Lac, Lathuile, le Roc des Bœufs, massif des Bauges, Croix du Nivolet, Chambéry, le Granier, terminus à Entremont.
  • GR Tournette – Aravis : balisage jaune – rouge. Départ de la Balme-de-Thuy, Dent du Cruet, Tournette, Merdassier, chaîne des Aravis, col de la Colombière, Entremont/Glières, Manigod, la Clusaz.

Revenons à notre périple. Fin de matinée, les bancs de brouillard montent de la vallée sud, dissimulant par moment la Dent du Cruet, impressionnante de verticalité vue sous cet angle. Mais tout va se dissiper et on va pouvoir lentement progresser dans la pente ensoleillée. Plus haut, ce replat parsemé de rochers présentant autant de sièges, à mi-ombre, conviendra très bien pour la pause casse-croûte, altitude 1550 m. La Pointe de Québlette et sa croix métallique dominent notre « salle-à-manger », du haut de ses 1915 m.

Beau parterre fleuri pour le bonheur de nos « chasseurs d’images » ; tout à côté des sangliers rôdant par là n’ont pas eu cette délicate attention…

Déjà 13 h 30 ! Il nous faut songer à repartir, lentement : la machine est dure à relancer après avoir fait bombance…

Dilemme avant l’arrivée au « chalet du Loup » : raccourcit-on le circuit par le sud du bois des Lanches, ou alors se paie-t-on la côte au-delà ? Comme il est encore tôt, et nos marcheurs ragaillardis sans doute par les friandises d’après repas, c’est la seconde solution qui prévaut, après avis.

Mais que va être rude la rampe sous l’ardent soleil, le temps de la digestion ! N’est-ce-pas Claire (et d’autres aussi !).

Enfin, on tient le bon bout ! Nous voici arrivés à la plateforme du Pas-du-Loup, à 1 689 m : bravo à tous ! Devant nous, le sentier, après la combe, continue vers le nord à flanc de la Montagne des Auges. Laissons à droite celui qui mène au col de l’Ovine (1786 m). Face à nous en contrebas, une zone du captage protégé. Direction ouest la descente en forêt du Bois des Lanches présente un sentier en lacets, pierreux, humide et glissant par endroits. En sortie : « les Mouilles », zone marécageuse où quelques caillebotis permettent d’éviter sans doute quelques désagréments en période pluvieuse. La prairie retrouvée, ignorons le sentier terreux sur notre droite qui conduit au monument des Glières, et nous voici surplombant le parking « Paccot » où nos voitures seront vite en vue.

Nous aurons bien marché aujourd’hui : distance d’environ 8 km et plus, et surtout une dénivelée positive, mesurée, de 345 m. C’est bien les amis : continuons !

Prochaine sortie le 20 septembre, prévue aux Confins/la Clusaz.

Briefing avant la montée en voiture pour le retour :

  • Plusieurs dates de sortie d’automne seront à reporter, en fonction de manifestations planifiées au C.D.R.A. : thés dansants, voyages…
  • Par ailleurs, une tendance majoritaire parait se confirmer pour adopter nos sorties avec une fréquence hebdomadaire. Une décision définitive vous sera prochainement communiquée, et le programme adapté en conséquence.

N.B. N’oublions pas de renouveler notre adhésion annuelle au CDRA, de même que le certificat médical d’usage. Merci à tous.

EP/vm

2016 CHRONIQUES

Ajouter un commentaire