2016.12.14 LPP Boucle de Balmont

CHRONIQUE D’UN « PAS PRESSE »…

14/12/2016

Dernière « chronique P. P. » année 2016

Boucle de Balmont

 

… Et le combat cessa, faute de combattants !

En effet : plutôt stérile cette séance d’inscription du lundi 19 décembre. L’approche de Noël, une météo incertaine liée à une température relativement basse, avec des flocons jusqu’en ville ce matin, ces aléas conjugués contribuèrent sans doute à ce qu’un manque de motivation s’installait !

Et donc la dernière sortie de cette saison de marche, bien remplie, fut dès lors celle effectuée mercredi 14 de la semaine passée.

Sous un beau soleil de fin d’automne, favorisé ce jour-là par quasiment l’absence de brumes, contrairement aux jours précédents, le point de départ était fixé au chef-lieu de Balmont.

En aparté : Jusque là commune indépendante, Balmont choisissait librement de s’intégrer à celle de Seynod, en 1992.

Balisé tout récemment, ce nouveau circuit pédestre se situe sur le territoire sud, dénommé « Boucle de Balmont ». D’une longueur de 7,3 km, celle-ci présente une dénivellée positive de 135 m, pour une durée de marche évaluée à deux heures et demie.

Cette balade se présentait donc sous les meilleurs auspices, et le groupe d’une bonne douzaine de marcheurs attaquait, l’air décidé, la forte rampe de la rue du Parroi, au départ de l’église, en direction de Quintal. Le hameau de « Chez Paccot » atteint, l’on pouvait alors « souffler » sur le chemin pratiquement plan en prairie, qui mène à Méclaz.

De ce hameau le chemin de Laidessus nous réservait une seconde longue grimpette, donc lentement abordée, et à mi-pente ensoleillée, il faut vraiment alléger la tenue vestimentaire. Alors qu’arrivés à ce point, il faut penser à hydrater la mécanique – en surchauffe, un peu plus loin ce sera la recherche de l’épais bosquet qui retiendra un moment l’attention, afin d’assurer quelques discrètes vidanges devenues pressantes… Et oui ! Toujours la mécanique… !

A Chambert, aux abords de la route D 141 qui mène de Quintal à Viuz (ou l’inverse évidemment), on éprouvera quelque difficulté d’orientation. Puis le balisage du sentier retrouvé, c’est le ruisseau de « la Fatte » qu’on devra traverser à gué, mais sans risque de noyade, car en cette période sèche, seul un insignifiant filet d’eau s’écoule… On retrouvera ce « torrent » plus bas tout-à l’heure.

Laudon atteint sans difficulté, on peut dès lors embrasser le panorama vers l’Ouest, sous le soleil revigorant ; la température est idéale pour la marche, le moral donc au beau fixe.

Au gros hameau du « Chêne », notre chemin asphalté recoupe celui du circuit n° 2 dénommé ‘Contreforts du Semnoz ». On laisse à droite le chef-lieu de Quintal, pour entamer la longue descente en pente douce vers le territoire de Vieugy, face au soleil déclinant. Ici, sous ce ciel d’azur, une photo s’impose. Bon chemin carrossable, à découvert d’abord, puis en forêt clairsemée, recouvert d’un tapis de feuilles mortes par endroits, souvent rencontré en cette période de l’année : c’est le chemin rural de Penossay.

Arrivés au bas, prudence recommandée en empruntant momentanément la « route de Chaux », très fréquentée, mais le bas-côté nous accueille en sécurité. Traversée pittoresque du hameau de Chaux ; un jeune chien se joint à nous et prend la tête du groupe pour, pense-t-il, guider ces marcheurs inconnus, sans doute désorientés, sur la fin du parcours… à moins qu’il ne flaire déjà une récompense à terme ! C’est en fait ce qui va se produire : bien vu mon toutou !

Descente par le sentier en prairie, parallèle à la RN 1201, pour retrouver notre ruisseau devenu adulte à présent, de « la Fatte », lequel alimente le marais préservé. Puis se présente l’ultime rampe sur bon sentier récemment empierré : voitures en vue près du cimetière.

On aura bien marché !

Délicate attention : notre rituel goûter pourra s’accompagner du vin chaud odorant, délicieux ; qu’on va goulûment apprécier : merci Jean-Jacques.

Il fait encore jour pour reprendre la route du retour, après cette nouvelle balade agréable. Merci à tous.

Ainsi se terminera d’agréable façon cette saison de marche 2016.

Petite rétrospective

Notre section des « Pas Pressés » aura réalisé 21 sorties, du 08 mars au 14 décembre.

Effectif moyen par balade : 23 marcheurs, ces dames formant la majorité.

Répartition :

  • Bornes – Aravis : 3
  • Bauges : 4
  • Lacs et leurs belvédères : 3
  • Proximité et campagne albanaise : 11
  • Trajets d’approche en covoiturage, excepté la Croix-Fry.

 

Avec la neige qui arrivera, débutera cette nouvelle année avec la pratique de la raquette pour les adeptes.

Et pour tous, soyez attentifs aux échos vers début mars pour la reprise de balades pédestres du mardi, toujours au rythme « pas pressé » ! Merci de votre attention.

Joyeuses fêtes à tous et bonne année 2017.

EP/vm

2016 CHRONIQUES

Ajouter un commentaire