2015/06/30 LPP Parc des Dronières Cruseilles

Promenade des Pas Pressés du 30 juin 2015

 

PARC DES DRONIERES CRUSEILLES (cliquez sur le lien photos)

Ci-dessous, la  CHRONIQUE D’UN « PAS PRESSE »…

 

« Oh, oh, stop ! On va où là ? à Chambéry ?

Ainsi débutait notre journée-rando sur Cruseilles !

Heureusement, l’ami Guy sera nettement plus à l’aise pour nous balader dans le parc des Dronières que pour nous sortir de l’espace des « Bourriques », un peu confus dans sa tête ! Que voulez-vous, en prenant de l’âge ça arrive… Car c’est sur sa proposition bienvenue de la veille que, par cette chaleur caniculaire annoncée, il valait mieux opter pour un circuit ombragé, plutôt que celui d’un versant dénudé et exposé. Mais encore fallait-il s’y rendre. Allez mon ami, ce soir nous te serons tous reconnaissants de ton initiative.

C’est ainsi que 24 marcheurs ; que dis-je ? la gent masculine était si peu représentée, mais au vu de l’ambiance on ne va pas s’en plaindre ! bravèrent donc ces prévisions météo peu engageantes.

En guise de mise en jambes, nous commençons la balade par le tour de ce coquet petit lac coloré, humant l’air encore frais du rivage en cette fin de matinée, soleil bientôt au zénith. Seuls quelques pêcheurs maudiront sans doute ce bruyant défilé désordonné !

Et plus haut en forêt, ce sera la recherche du meilleur site ombragé pour nous permettre d’assouvir ces crampes d’estomac qui apparaissent. Casser la croûte ? Oui mais, pas pour tous ! Quatre d’entre nous en seront privés pour l’instant… La cause ? La fermeture intempestive d’un capot de coffre de voiture qui se referme sur les clefs restées dans le sac à dos à l’intérieur. Et voilà qu’il faut chercher à dénouer cette situation insolite, insoluble dans l’instant… Sinon des sacs garnis risqueraient de le rester longtemps et des crampes d’estomac se feront plus aigües !

Heureusement, la sympathique propriétaire du véhicule avait prévu depuis longtemps qu’un tel incident pouvait survenir… Ainsi, il suffirait de retrouver sa voisine de logement à qui elle avait confié le double de ses clefs ! Oui, mais… ce n’est pas à Cruseilles qu’on la retrouverait ! Et encore fallait-il pouvoir l’alerter ! Et parmi toutes ces personnes ramentées, n’y en aurait-il pas une qui sache « crocheter » une serrure de coffre de voiture ? Hélas, il fallait de rendre à l’évidence : sous peine de « crever la dalle » ces clefs, il fallait bien aller les chercher là où un faible espoir demeurait…

La suite se déroulera heureusement de la meilleure façon, et un peu plus tard, alors que la majorité d’entre nous pouvait attaquer la sieste, eurêka ! le fichu couvercle s’ouvrait sur les victuailles prisonnières…

Tout rentrait donc dans l’ordre et le groupe rasséréné pouvait enfin poursuivre le programme. Mais en fin de compte, qui se plaindra de ce contretemps par cette torride chaleur ?

Les charmants daims du parc animalier, dérangés de leur sieste ombragée, à leurs yeux hagards, devaient se demander sans doute ce que venaient faire ces bipèdes bavards sur ce sec sentier rocailleux à cette heure aussi chaude ?

Rimg3365 effects les dronieres

Heureusement, le parcours en forêt qui suivait, tantôt à découvert, tantôt ombragé, propice à la pause, se prêtait à une ambiance de circonstance, mais que la fontaine de fin de circuit fut la bienvenue… !

Une photo du groupe en sueur, et voilà que se profile le temps du retour.

La proposition d’une halte-visite des Ponts de la Caille devait permettre de bien terminer cette chaude sortie… Dommage qu’elle ne put être appréciée que par une minorité entre-nous… Que de sensations pourtant !

Merci Guy d’avoir contribué à nous faire engranger un bon souvenir de plus.

Rendez-vous est donné au plus grand nombre pour mercredi 15 juillet à 8 h au départ du car de Sous-Aléry. Merci à tous de votre participation. »

EP/vm

 Rimg3397 pano les dronieres

Ajouter un commentaire